Trinité — A VL – 15 juin 2014 – Mariage de Christian et Hoa

Une histoire d’amour !

De qui est-ce que je parle ? De Dieu, bien sûr ! De nos mariés d’aujourd’hui aussi et de chacun de nous appelé à entrer en alliance avec Dieu. « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique. L’idée que Dieu puisse aimer à ce point l’homme sa créature qu’il choisisse de se donner à elle en venant l’épouser n’est évidente pour personne ! Qui d’entre nous s’est une fois adressé au Christ dans sa prière en lui parlant de cœur à cœur comme on se parle d’épouse à époux ? Or, c’est bien le contrat de mariage que Dieu est venu signer avec nous en nous donnant son Fils.

Ce projet ambitieux de Dieu ne peut se comprendre et se vivre que par l’intelligence que nous en donne l’Esprit Saint en chacun de nous. C’est lui qui murmure à l’oreille de notre cœur : « une histoire d’amour ! Dieu a tant aimé le monde, Dieu t’a tant aimé, qu’il a envoyé son Fils unique. Non pas pour te juger, mais pour t’épouser et rien d’autre. Que répondras-tu au « oui » de Dieu ? »

Chers amis, Dieu, depuis les origines du monde, est en attente de notre réponse. Il a préparé l’univers, il a préparé chaque homme qu’il a créé dans l’attente de son « oui » d’amour. Il en est une qui a su lui apporter son « oui » d’amour par l’offrande de sa vie : c’est Marie. Elle est désormais la figure de l’Eglise, épouse du Christ.

Dans quelques instants, Je célébrerai au nom de Dieu le mariage de Christian et Hoa. C’est une chose exceptionnelle dans le contexte d’une messe du dimanche, mais la raison est en effet tout à fait exceptionnelle. Ils se sont rencontrés par internet et à des milliers de kilomètres de distance. Ils se sont comme reconnus, ils se sont aimés. Et cet amour a réveillé l’amour de Dieu chez Christian. Il a dit de Hoa qu’elle lui a révélé, dans sa vie cabossée par les épreuves de la vie, « qu’avoir foi en Dieu, n’est pas avoir peur de Dieu », bien au contraire. Elle lui a redonné confiance en lui-même, redonné confiance en Dieu.

De son côté, Hoa a vécu cette rencontre avec Christian comme l’appel à le choisir lui, quitte à tout abandonner : son pays, sa famille, un bon métier, tout ! Elle a fait se pari fou de tout perdre pour gagner en retour Christian et croire que, jusque dans ses pauvretés, il peut lui apporter le centuple !

Tout perdre pour tout gagner. Christian et Hoa vont aujourd’hui retrouver le chemin de la communion eucharistique que les conditions de leur vie leur avaient fait perdre. Ils savent en effet que leur union est intimement liée à leur union à Dieu. Ce ne sont pas deux mariages que nous célébrons aujourd’hui. Ils savent — et ils nous invitent à redécouvrir nous tous — que la communion au Corps du Christ donne son sens à toutes nos unions sur la terre, en attendant celle du Ciel.

Anne de Bretagne Duchesse de Bretagne et deux fois Reine de France, dont est fêté le 500ème anniversaire de la mort ici même dans ce festival dont nous percevons la rumeur, en a fait elle-même, en son temps, l’expérience.

Entrons dans la célébration de ce mariage pour y ressourcer, chacun de nous, notre réponse d’amour à Dieu qui « a tant aimé le monde qu’il lui a donné son Fils unique »