Sepulture

La mort d’un proche nous laisse dans une grande tristesse qui nous désarme et nous laisse complètement démuni.

Et peuvent venir les interrogations : « Pourquoi cela est-il arrivé ? », ou encore « Pourquoi Dieu a-t-il permis cela ? » ; « Pourquoi m’a-t-il fait cela ? » Il n’y aucune réponse immédiate qui puisse refermer de telles blessures, aucune qui puisse expliquer ce qui est advenu. On n’explique pas l’inexplicable. On écoute, on accompagne, on console …

C’est pourtant au cœur de cette si grande angoisse que « …la foi pénètre la mort d’un sens positif, parce qu’elle a pour perspective la résurrection. Si nous répondons librement à l’amour que Dieu nous offre, nous aurons une nouvelle naissance, dans la joie et la lumière, un nouveau dies natalis (jour de naissance). » (Jean Paul II, Audience 14 décembre 1989)

La foi en la Parole de Jésus et en sa résurrection donne au chrétien la conviction que la mort n’est pas la fin de tout. Avec la résurrection du Christ, la vie triomphe de la mort. En lui, nous pouvons trouver les raisons solides de notre espérance.

 Que dois-je faire ?

Lors d’un décès, prévenir en premier lieu les Pompes Funèbres qui contacteront la paroisse. Un rendez-vous sera pris pour la préparation de la cérémonie avec des membres de l’Équipe d’Accompagnement des familles en deuil de la communauté locale. En l’absence de prêtre, la célébration est présidée et animée par un laïc missionné par l’évêque.