PROJET PASTORAL 2016-2019

Pour que la joie de l’Évangile soit accueillie, vécue et partagée.

Dans l’élan paroissial suscité par la visite pastorale de notre évêque, au printemps dernier et à l’écoute attentive de l’Esprit Saint et des diverses catégories de membres de la communauté, l’équipe d’animation paroissiale et moi-même avons essayé de clarifier la vision que nous pouvions avoir de la paroisse à l’horizon des trois années à venir. La mission fondamentale de la paroisse étant de permettre que le Christ et son amour pour nous soit connus par le plus grand nombre, nous choisissons de tendre vers ce but en tenant compte de la réalité paroissiale qui est la nôtre et à travers le processus de croissance que décrit ce projet pastoral.
Nous souhaitons vivement que chacun le reçoive comme la feuille de route qui inspire et nourrisse sa générosité, tant au plan personnel qu’au plan des lieux de vie fraternelle ou de service qu’il rejoint.
Père Rémy CROCHU et l’EAP. 22 janvier 2016

Accueillir la joie de l’Évangile

L’annonce de l’Évangile implique un enracinement profond dans la foi de l’église et dans la prière. « Il est nécessaire de prendre le temps de demander au Christ dans la prière de venir nous séduire » (Pape François, la joie de l’Évangile numéro 264).

Nous soutiendrons et développerons, en vue de la mission, la liturgie elle-même en mettant l’accent sur la beauté et la vraie joie dans la prière et le service.
Les messes dominicales sont à la fois un rassemblement dans le Christ est un rassemblement de frères dans la foi et ce, dans la diversité des âges, des sensibilités, des vocations. Nous encourageons la prière de l’Église (laudes, vêpres,) et l’adoration eucharistique.

Nous chercherons à faire progresser la communion fraternelle par la prière sous toutes ses formes (chapelet, louange…). Nous encourageons notamment la prière de nos anciens et des malades pour porter les intentions de la paroisse.

Pour « réveiller le goût de connaître davantage le Christ » (Monseigneur James page 26) et contribuer à faire des « disciples–missionnaires », nous proposerons des temps de formation et veillerons à les développer : formation biblique ou liturgique et parcours de catéchèse pour adultes.

Vivre la joie de l’Évangile

L’annonce de l’Évangile se réalise dans la vie fraternelle, dans le désir de se rencontrer, de se connaître, de partager notre amitié. Cette vie fraternelle en paroisse implique « l’engagement de tous ses membres » (Monseigneur James P. 16).

En ce sens, nous encouragerons particulièrement les rencontres intergénérationnelles, fraternelles et conviviales en paroisse : « en avant, marche ! », « journée des talents », pèlerinages, « apéro du parvis », etc.

« Je souhaite que chaque baptisé est un engagement dans la paroisse » (Monseigneur James). Nous veillerons à ce que le talent et le charisme de chacun soit mis au service de la communauté et que ce service soit vécu comme un appel.

Nous souhaitons développer une culture de la vie fraternelle et de la réconciliation : réconciliation entre frères et désir communautaire de conversion, notamment lors des « journées du pardon”.

Nous voulons soutenir les familles, « petite église » à la maison. C’est la raison pour laquelle nous développerons une véritable « pastorale familiale paroissiale » en instaurant une messe « familiale » un dimanche par mois (liturgie appropriée) et en organisant des propositions spécifiques d’accompagnement pour les jeunes foyers et les parents.

Nous conforterons les liens avec les écoles catholiques et le collège privé Saint-Joseph. En ce sens, nous souhaitons organiser une rencontre annuelle avec les directeurs d’établissement ainsi qu’une visite du Père Rémy au sein du collège et des écoles une fois par an pour rencontrer enfants et enseignants.
« J’invite tous les baptisés catholiques du diocèse à être membre d’une équipe fraternelle de foi » (Monseigneur James, page 30, numéro 12). Nous voulons encourager une vie fraternelle effective et ouverte dans les lieux où elle est déjà vécue (un mouvement, une équipe liturgique, un groupe de prières,…), Mais aussi là où elle peut être développée (dans les villages, les quartiers, entre chrétiens associés pour une même mission, etc.).

Partager la joie de l’Évangile

Nous croyons que le plus grand service que nous puissions offrir à nos contemporains est de connaître la joie de l’Évangile. “Il ne s’agit pas d’imposer mais de proposer l’Évangile du Christ, l’amitié avec le Christ” (Monseigneur James page 11).

Avec la bougie de baptême, les “visiteurs baptême » apportent à ces jeunes familles un autre visage de l’Église, c’est pourquoi nous souhaitons conforter et développer les visites, à leur domicile, des familles qui font une demande de baptême.
Parce que nous croyons que la famille est le premier lieu d’éveil à la foi, nous souhaitons accompagner les parents dans le cadre des propositions faites à leurs enfants : baptême, éveil à la foi, catéchèse, préparation à la première communion et à la profession de foi. L’accueil des parents durant les activités des enfants est une occasion d’évangélisation et de formation.
Nous souhaitons conforter et développer les initiatives de première annonce de la foi pour les adultes, en particulier « le parcours essentiel ».
Pasto Jeune : Pour que chaque jeune puisse vivre une expérience de foi, quelque soit son âge et son parcours, nous souhaitons leur proposer des lieux de rencontre et de vie fraternelle (Aumôneries, alpha jeune, Frat…) et encourager le partenariat entre les collèges et la paroisse (ex : 24 heures en abbaye, Noël spi).
Nous renforcerons les liens entre les groupes de jeunes et les mouvements au sein même de la paroisse et développerons les liens avec les paroisses proches.
« Quelle dimension missionnaire donnons nous à la solidarité » ? (Monseigneur James, page 22). Nous soutiendrons les projets solidaires en direction des personnes isolées, des souffrants, des plus vulnérables et tout particulièrement les initiatives prises ou fédérées par le “pôle solidarité” de la paroisse. Nous sensibiliserons aussi la communauté aux réalités du monde (ex : accompagnement des migrants et des gens du voyage) et favoriseront les soirées intergénérationnelles (ex : bol de riz, réveillon solidaire…).
Nous conforterons les visites auprès des familles en deuil, pour que ces rencontres deviennent, de plus en plus, des lieux d’écoute bienveillante et de témoignage de l’espérance chrétienne. Le Père Rémy veillera à contacter chaque famille personnellement. Nous continuerons à chercher des moyens de garder des liens avec les familles par l’intermédiaire des communautés locales.
Nous améliorerons la communication en témoignant à tous les paroissiens les fruits si nombreux des différents services paroissiaux. Ce projet se fera grâce au journal l’Invisible et au site internet de la paroisse. Un organigramme sera réalisé et affiché pour expliciter et clarifier l’organisation de la paroisse et les différentes responsabilités.

Nous sommes plus que jamais « saisis de compassion » (Mt 15,31) par toutes ces personnes qui n’ont jamais entendu parler du Christ ou celles qui n’ont pas encore perçu la nourriture et la promesse de joie profonde qu’apporte son Évangile.
« Sortir, mais vers où ? les champs du monde sont si vaste ! (…) Certaines paroisses reconnaîtront bien des points d’attention qui animent leurs actions et leurs projets actuels. »
(Lettre pastorale de Monseigneur James, page 20).

Le Christ nous envoie : « En ce temps là, Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie est toute infirmité. Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « la moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. » alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie est toute infirmité. Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « allez vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Sur votre route, proclamez que le Royaume des Cieux est tout proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez le lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. »
Évangile selon saint Mathieu (9,35–10,8)

Ses orientations nous appellent à vivre ce que le Pape François appelle « une conversion pastorale » : passer d’une « pastorale de la conservation » (« on a toujours fait comme ça ») à une dynamique d’évangélisation.
Ses choix appellent un discernement sur la fécondité missionnaire de toute initiative pour ne pas « verser dans l’activisme pastorale » (Monseigneur Jean-Paul JAMES) en permettant à chacun de goûter à la joie de l’Évangile.