La Paroisse, qu’est-ce que c’est ?

Le mot « paroisse » tire son origine du mot grec
« paroikia » et fait référence à un groupement d’habitations,
de « oikos », maison. La « paroisse » est une circonscription
ecclésiastique qu’un curé ou un administrateur reçoit en
mission de la part d’un évêque.
D’une manière générale, la paroisse intègre deux
dimensions importantes de la vie : l’espace et le temps. L’espace
car la paroisse est liée à un territoire et on peut dire tout
simplement qu’une paroisse transforme un voisin en un
prochain ! Elle est aussi le témoin fidèle du temps, là où se vivent
des étapes importantes de la vie – naissance, adolescence,
mariage et décès – en particulier à travers les sacrements.
Ces deux dimensions nous invitent à percevoir la
paroisse comme communauté en un lieu. Elle est comme
« l’Église en un lieu pour tout, pour tous et par tous » (A.
Borras). Une manière de dire que la paroisse ne se réduit
pas à être le prestataire de services religieux mais elle est
la manifestation de la présence d’une communauté de
baptisés, en un lieu. J’insiste sur le mot
« COMMUNAUTE ». C’est un mot aujourd’hui privilégié
dans les textes officiels diocésains et dans le vocabulaire
pastoral ordinaire. Il porte une connotation positive qui
évoque un vivre ensemble, une fraternité, une vie
ecclésiale solidaire. Il met en valeur les charismes des
personnes. Pour la paroisse, il privilégie le relationnel plus
que l’institutionnel, la communauté plus que l’institution,
le relationnel plus que le territorial. Cependant il est bon
de nous rappeler que l’Église est d’abord un mystère de
communion avant d’être une communauté (Cf.
Christifideles laici, 19 et 20). La paroisse est un lieu
privilégié pour permettre à tout baptisé d’entrer dans
cette communion où chacun se découvre membre du
Corps du Christ. Enfin, il est bon de se rappeler que
communion et mission vont ensemble : « la communion
est missionnaire et la mission est pour la communion »

(CL, 32). Le mot « communauté » doit donc être bien
compris en référence à ce qu’est l’Église, c’est-à-dire des
personnes convoquées à faire Église, à l’initiative de Dieu
qui vient par le Christ et dans l’Esprit rassembler son
peuple. La communauté ecclésiale est l’assemblée de
ceux qui sont convoqués, de par la foi, l’écoute de la
Parole de Dieu et la célébration du salut. L’Église est une
convocation qui donne corps à l’assemblée, à la
communauté. Cette définition est importante car elle
évite tout danger de « communautarisme » où la
communauté n’existe que par elle-même et pour elle même
et devient ainsi une communauté sans ouverture
aux autres communautés qui constituent le diocèse et son
lien à l’Évêque .

Au moment où commence une nouvelle année
pastorale pour chacun d’entre nous, j’invite de mes vœux
que la vie et les services de notre paroisse soient l’affaire
de tous, que prêtres, diacres et laïcs travaillent tous main
dans la main. Sachant que chacun de nous est une pierre
vivante qui permettrait de bâtir une communauté ou une
paroisse attentive et ouverte, charitable et priante.
Elle doit être un brasier où chacun viendrait se
réchauffer, un « bien commun » que chacun doit
protéger. Enfin elle doit être « NOTRE PAROISSE ».

Saint Vincent, priez pour nous !

Serge BABINGUI
Administrateur de la Paroisse Saint Barthélémy entre-Loire-et-Divatte