Bulletin 21

Bulletin N°21

C’est un grand bonheur !

Ils peuvent être très actifs, ou alors nonchalants, difficiles à motiver, râleurs. Ils semblent constamment épuisés, ils sont parfois arrogants, ils vivent dans l’immédiateté, le « tout-tout-de-suite », collés à leurs écrans Ils ont peur du chômage, de la pollution, du terrorisme… Ils vivent dans l’émotion, ils sont hyper sensibles…

Difficile aussi, pour eux, de faire le tri devant toutes ces images et informations sur les réseaux sociaux.

Comment discerner ce qui est vrai, ce qui est faux, ce qui est bon ce qui ne l’est pas ?

Quel sens donner à sa vie devant tant d’incertitudes ?

Ils peinent à croire dans l’avenir.

Et nous, adultes, on peine à les comprendre…

Ce sont bien des adolescents dont il s’agit.

Travailleur social, j’ai eu pour première mission d’accompagner ces jeunes. Aujourd’hui, Je les côtoie au quotidien dans ma fonction d’APS (Animatrice en Pastorale Scolaire) au collège, dans ma mission en paroisse …

Et chaque jour je pars travailler le cœur plein de joie et rempli d’optimisme à l’idée d’aller retrouver ces enfants ! Car ce sont des enfants (bien que leur corps nous le fasse parfois oublier) !

Ils réprouvent l’injustice, ils défendent les copains. Ils savent être attentifs, bienveillants, ils s’épaulent, s’écoutent entre eux… Ils savent être solidaires, débrouillards, inventifs… Ils ont plein de bonnes idées, des envies, des projets, si on leur laisse la place et un cadre pour s’exprimer… Au mini camp paroissial, chaque année, ils nous prouvent qu’ils sont capables d’être responsables, d’être « frères », de donner sans compter.

Depuis quelques années, des jeunes viennent régulièrement participer aux soirées intergénérationnelles proposées par le pôle solidarité, à l’occasion du carême. Ces jeunes viennent témoigner de leurs engagements. Et chaque année, ils m’épatent … Par leur souci de bienveillance, de service, d’écoute et de respect des « anciens » comme ils disent. Ces échanges sont primordiaux pour nos jeunes. Bien des rencontres et témoignages les ont bouleversés…

Bref, les adolescents me remplissent d’espérance !

Pour reprendre une expression de Monseigneur James, lors d’une conférence à laquelle j’ai eu la chance de participer récemment : « Parents, grands-parents, éducateurs, nous sommes les jardiniers. Ayons le souci de la graine qui va pousser… »

Ces adolescents sont au cœur de nos vies. Ils sont l’avenir.

Alors, en avant ! Ou mieux, devrais-je dire, « En AVENT marche ! » J pour reprendre l’invitation que notre paroisse lancera le dimanche 3 décembre, pour entrer dans le temps de l’Avent. Ce sera l’occasion pour nous tous de rejoindre tous ces enfants, toute cette jeunesse, et de nous mettre en marche avec eux !

Nanou BUSNEL

LEME